Marie-Luce Monette se souvient de sa formation d’infirmière-auxiliaire à Sturgeon Falls

Marie-Luce Monette

Marie-Luce Sylvestre Monette

Marie-Luce Sylvestre Monette est née à Verner en 1934. Elle a suivi sa formation d’infirmière-auxiliaire (garde-malade auxiliaire) à l’Hôpital Saint-Jean-de-Bréboeuf à Sturgeon Falls en 1954-55. Cet hôpital fut le premier en Ontario à offrir ce type de formation complètement en français !

Madame Monette vit à Saskatoon, Saskatchewan depuis plusieurs années, mais conserve toujours dans sa mémoire les souvenirs chaleureux de son enfance à Verner et de ses années de formation et de travail à Sturgeon Falls.

Merci Madame Monette de nous permettre de revivre des moments précieux à une époque où les formations de garde-auxiliaires se faisaient dans les hôpitaux par les religieuses. 

«J’ai fait mes études à l’Hôpital Saint-Jean-de-Brébeuf à Sturgeon Falls pendant les années 50 sous l’hospice des Filles de la Sagesse. J’ai commencé mon cours de garde-malade auxiliaire le 7 septembre 1954 et j’ai gradué du  programme en 1955.

La cérémonie de la remise de nos coiffes était un grand jour pour les étudiantes. Dans mon cas, la cérémonie eut lieu à la résidence des garde-malades en date du 21 novembre 1955 (Capping Day). Je me souviens que nous avions partagé un bon repas avec nos professeures, des religieuses de la congrégation des Filles de la Sagesse, pour marquer l’occasion. Rien de très élaboré, mais tout de même très bien. Dans le diaporama ci-dessous, vous verrez une photo de Sr Marthe-Marcelle qui aidait à servir le repas le jour de notre remise des coiffes.

Je conserve de bons souvenirs de Sr Marthe-Marcelle. Elle était la soeur de Denise Beaulieu qui était une des étudiantes de notre groupe en 1954-55. Elles étaient toutes deux originaires de l’Orignal dans l’Est ontarien. Le cours de garde-malade auxiliaires à l’Hôpital Saint-Jean-de-Bréboeuf était complètement en français et attirait des étudiantes de Sturgeon Falls et des environs, mais aussi d’autres régions de l’Ontario. Ma soeur Cécile Sylvestre a d’ailleurs suivi le même cours, mais quelques années après moi. Je me souviens aussi très bien de notre directrice  Sr Marie-Alphonse-des-Anges.

Pendant et après mes études, j’ai travaillé dans la nouvelle section de l’hôpital qui a été construite au cours des années 1949 à 1951. À cette époque, l’ancienne partie de l’hôpital (section en avant) servait de résidence aux religieuses.

J’ai bien aimé travailler en pédiatrie et je me souviens bien de Mère Jean-du-Divin-Cœur qui aimait tricoter des petits ensembles de laine pour les bébés. Aussi, de temps à autre, Sr Nicole et Sr Jacqueline nous aidaient à habiller les bébés (après le bain) avec les beaux petits ensembles de couleur pastel faits à la main par la bonne et généreuse soeur Mère Jean-du-Divin-Cœur. Elle venait voir les bébés qui étaient malades mais toujours si beaux; elle les appelait ses petits Jésus. Je me souviens de voir l’expression sur son visage. Comme elle était fière et contente. Nous aussi…

En 1956, j’ai laissé mon emploi à l’hôpital et je suis allée travailler en tant que réceptionniste au bureau du Dr René Cholette à Sturgeon Falls. J’y suis restée jusqu’en 1960, année de mon mariage, et le début d’une nouvelle vie !».

Advertisements